Severobaikalsk

[ edit : avec les photos, c’est mieux 🙂 ]

Severobaikalsk. Mon premier arrêt. Déjà dans le train, j’ai une drôle d’impression, une impression de quelque chose de spécial. Le train passe à coté de mines à ciel ouvert, de villes minières, d’immenses scieries, le tout dans une taïga profonde à effrayer le plus courageux des ours (qui pourtant y abondent, parait-il).

Je suis arrivé à Severobaikalsk à midi. Déjà le matin, dans le train, on voyait les grandes montagnes qui bordent le lac Baikal (car, vous l’aurez deviné, Severobaikalsk se trouve sur les rives du dit lac, au nord pour être précis), donnant un avant-gout de la région. Arrivé dans la ville même, on se demande où on est tombé. Une ville construite en quelques années par les soviétiques il y a 40 ans, et qui n’a pas évolué depuis. Tout est grand, mais gris

la rue principale de Severobaikalsk

La rue principale de Severobaikalsk

Mais, comme la plupart des touristes, je ne viens pas ici pour la ville même, mais pour les environs. premièrement, le lac Baikal. Cette fois-ci, gelé

Le lac Baikal, les falaises du Nord

Les falaises du Nord du lac Baikal

Le lac Baikal gelé

La glace n'arrete pas les amateurs de baignade (à coté d'un sauna)

Ensuite, j’aurais bien aimé faire un tour dans les montagnes alentours, mais malheureusement je repars demain. Une prochaine fois, peut-être ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :