Vladivostok : la ville-forteresse

Jusqu’à récemment, Vladivostok a été une place forte. Dès la construction de la ville, la Russie tsariste comprend sa faiblesse : située à deux mois et demi de voyage de la capitale, entourée de la Chine, certes affaiblie mais contenant beaucoup de troupes étrangères, du Japon et ouverte sur l’océan pacifique, la région a subi des attaques des Anglais durant la guerre de Crimée. Le tsar puis les soviétiques y construiront donc une multitude de forts. La fermeture de la ville en 1958 et la Flotte du Nord qui y sera stationnée vont aussi participer à la défense. Dès le début de la deuxième guerre mondiale, Vladivostok est une base forte défendant efficacement l’extreme-orient russe. Ceci permettra même à la Russie de soutenir les USA dans leur guerre contre le Japon après Pearl Harbour.

Même si elles ont été abandonnées après la chute de l’URSS, la plupart de s existent encore aujourd’hui et certaines ont été transformées en musée, pour le plus grand bonheur des amateurs d’histoire guerrière (ils sont nombreux en Russie) et des touristes qui, parait-il sont légions en été, surtout en provenance d’Asie. Certaines autres ont été reconverties en installations civiles comme les chantiers navaux.

un chantier naval

Un chantier naval, autrefois militaire et aujourd'hui civil

Mention spéciale au musée des forts, lui-meme situe dans un ancien fort, et qui présente l’histoire militaire de la région

un fort sovietique

Le musée des forts, en court de rénovation (janvier 2012)

Ledit musée est entouré de matériel de guerre avec chaque fois une feuille explicative.

des missiles sur une rampe de lancement mobile

Une partie de l'exposition extérieure du musée

On peut également visiter un fort sur l’île russkiy, au sud de Vladivostok, qui était elle-meme une base militaire à l’époque. Le fort en question vient en fait d’un bateau, démonté à St Petersboug, amené en train ici, et dont on a reconstruit le système de tir DANS une colline !

une tourelle à trois canons

Le fort de l'île russkiy. Difficile de photographier plus, il est souterrain !

Mention spéciale aussi au sous-marin exposee à coté du mémorial des héros de la seconde guerre mondiale, et qui est un musée ouvert au public !

un sous-marin en pleine rue !

Le sous-marin-musee de Vladivostok, comme ça, au détour d'un boulevard (!)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :