Vladivostok : la vie économique

La plupart des villes de Russie et surtout de l’est vivent des secteurs primaires et secondaires : extraction de matières premières et exploitation dans des usines situées à coté. Encore une fois, Vladivostok se la joue différemment : elle vit de l’import-export. Le port travaille jour et nuit, des camions traversent la ville à toute heure avec des containers, des trains de marchandises arrivent de et partent partout.

Ceci se retrouve dans les magasins aussi : on y trouve toutes sortes de produits japonais, coréens et  chinois, sans traduction des étiquettes (au fond, qui s’intéresse au contenu en sucres d’un soda, quand on sait qu’il y en a de toute façon trop ?) : nourriture, électronique, fourniture pour le bâtiment, et surtout voiture. Le 98 % d’entre elles (estimation à l’oeil de votre humble serviteur) sont des occasions importées du Japon. Il parait qu’on peut acheter ici une petite Nissan de 15 ans pour moins cher qu’une Lada du même age à Tomsk : environ 65 000 roubles contre 100 000. Compte tenu de la différence de qualité et de confort, le choix est vite fait. En fait, une voiture premier prix coûte ici deux mois de salaire moyen, du coup « ici, tout le monde a une voiture, sauf les étudiants et les babouchkas (la grand-mere russe) », dixit un local. Ce qui bien entendu crée des bouchons énormes, qui sont devenus la « marque de fabrique » de Vladivostok. L’autre problème, c’est qu’au Japon on roule à gauche (comme en Angleterre). Du coup, toutes les voitures, et certains camions aussi, ont le volant à l’extérieur de la route (à droite pour rouler à droite). Les phares sont également mal orientées et éblouissent le conducteur d’en face plutôt que d’éclairer le bord de la route. Mais les conducteurs s’en accommodent et aiment leurs japonaises, à tel point que lorsque Poutine a  déclaré vouloir interdire l’importation de ces voitures, le maire de Vladivostok a proposé de faire sécession et de créer un pays indépendant, purement et simplement ! D’ailleurs, ici même la police possède de telles voitures, c’est dire.

Tout ce qui est russe coûte plus cher ici qu’en Sibérie : le pain soviétique standard coûte ici 20 roubles contre 15 à Tomsk, mais les salaires sont aussi un tiers plus élevés. Les habitants, contrairement à beaucoup de russes, sont globalement satisfaits de leur niveau de vie, et s’ils rêvent parfois de partir habiter à l’étranger, c’est dans un autre pays d’extreme-orient (la Chine est la destination la plus populaire), contrairement aux russes du reste du pays qui partent en général en Europe ou aux USA.

La ville étant construite autour d’une baie, les bateaux sont partout. En fait, la ville est un port géant

Des bateaux partout

La baie de la Corne d'or, le port de Vladivostok

des grues, un train, du charbon

Ici, on exporte les ressources naturelles russes...

un bateau, des grues, des containers

...qui reviennent sous forme de produits finis

des produits japonais

Les produits d'importation sont partout. Ici après une visite au supermarché

des voitures partout !

Là, des voitures d'occasion japonaises attentent un acheteur

Publicités
3 commentaires
  1. moi Muriel Dubois a dit:

    Super !!! J’ai pu voyager pour pas cher et super tes explications. Tu as un don incroyable pour mettre par écrit les informations et les touches humoristiques.Bravo et merci beaucoup !!! Alors bon courage maintenant pour les études !!! Bonne suite et au plaisir de te relire.

  2. michel ray a dit:

    exellent reportage et belles fotos,commentaires farfait.ton papa viens de me dire où pouvoir te lire,et j’ai donc tout lu d’une fois.
    Bonnes salutations et bonne suite….

    Michel Ray (chauffeur au Samir,au cas ou tu ne m’aurais pas reconnu):-)

    • Je vous ai reconnus ^^ Merci pour votre intérêt, je vais continuer à ajouter des articles, alors ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :