Les Talovskie chashi

Le week-end passé, nous sommes allés voir un lieu unique, paraît-il, dans toute la Sibérie : les talovskie chashi. Pas loin de Tomsk, au milieu de la forêt, se trouvent des sources d’eau thermale. C’est d’autant plus étonnant que ce genre de sources se trouvent en général en montagne, et surtout pas au milieu de l’immense plaine toute plate sibérienne.

Je me suis tout de suite posé les questions d’usages pour un étudiant sérieux : d’où vient la pression hydrostatique qui permet à ces eaux de remonter à la surface ? En général, d’eaux souterraines situées en amont, d’où la présence souhaitée d’au moins une colline dans les environs. Mais ici, rien. Et qu’est-ce qui a créé les conduites souterraines permettant à cette eau de remonter des profondeurs ? De nouveau, un relief accidenté est en général la réponse. Mais ici, rien de tout cela. Oh, on trouve bien quelques petites pentes, mais rien de suffisant. De plus, les sources se trouvent en haut des pentes ! Après avoir goûté l’eau, on comprend mieux : elle contient plein de minéraux différents et beaucoup de gaz carbonique. Une telle eau a passé un bon moment sous terre à des endroits bien profonds, et vient donc sans doutes de loin. Peut-être, vu la topographie de la région, d’eaux infiltrées dans les massifs de l’Altaï, mais ce n’est qu’une hypothèse personnelle.

Cependant, ces quelques questions n’étaient pas le but de notre promenade, et nous avons profité sans vergognes de la superbes nature sibérienne encore endormie sous la neige, comme ici

un pré sibérien

Un pré sibérien, sur le chemin des chashi

 

la source principale

La source principale. Elle fait deux mètres de long et ne gèle pas l'hiver

 

un pic-nic

Les talovskie chashi sont un lieu apprécié des locaux. On y vient, à l'image de ces amis, des habitués, "se ressourcer loin de la civilisation" ...

 

La forêt sibérienne

... et le lieu s'y prête d'ailleurs assez bien

 

un repas

Un repas entre copains : de la bouillie, des oignions et l'inévitable support de l'amitié, la vodka !

 

Bonus : les routes en Russie sont connues pour être vraiment mauvaise (j’en parlais il y a quelques mois). Du coup, lorsque chemin il y a, fût-il de fer, tout le monde en profite.

le chemin de fer

Le plus pratique des sentiers. Attention tout de même à ne pas se tordre une cheville !

Publicités
2 commentaires
  1. A propos de la Vodka et de l’alcool en général, peut-être pourrais-tu me confirmer une rumeur qui traîne à Tomsk. Il paraît que la bière de tomsk, la Krüger (крюгер, ОАО «Томское пиво») est très populaire à st-Petersbourg, en as-tu déjà entendu parler ? Ça me semble être une de ces nombreuses légendes urbaines (et campagnardes) que l’on retrouve un peu partout en Russie…

    Et sinon bonne chance pour un reportage sur les routes sauvages de Russie !

  2. lauradepaz a dit:

    Bizarrement j’ai de mon côté l’impression que la vodka n’est pas si commune ici…
    Les routes en Russie, cela fait partie des sujets que j’ai au chaud, il faut juste que je m’aventure sur le bitume avec mon appareil en prenant garde aux conducteurs russes….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :