Un suisse à Tomsk : début de la fin

Bonjour à tous,

Cela fait de longs mois que je n’ai plus rien écrit sur ce blog. Je suis maintenant de retour en Suisse et je n’ai plus de raison d’alimenter ce blog, dévolu à la vie en Russie. Mon emploi du temps fut très chargé ces derniers temps, entre le dure choix à faire entre étudier pour les examens et passer du temps avec des amis que je ne reverrai pas avant longtemps (j’ai choisi : les deux ^^), puis un voyage de retour digne de ce nom, en train avec des arrêts en Russie, en Ukraine et en Hongrie. Tout ça pour arriver au pays et aller à l’armée pour cinq mois (le service militaire est obligatoire en Suisse), avec des ordres criés en dialecte suisse-allemand, pas une seule fille autour de soi et tout et tout. Le choc fut rude. Les réactions à mon retour furent diverses : si les amis et la famille se réjouissaient de me revoir et voulaient tout savoir, me félicitaient à chaque anecdote racontée et me disaient que j’avais changé, le reste des gens étaient nettement partagés l’admiration ou l’indifférence. L’admiration, car la Russie est encore pour beaucoup synonyme d’URSS, de froid, de dictature(s) et de visages rudes et malheureux. Du coup celui qui revient de là-bas est un héros. L’indifférence, car pour les autres, ceux dont les frontières de l’acceptable s’arrêtent à la limite de leur canton (et il y en a beaucoup trop en Suisse), la Russie signifie étranger, donc ennemi; lointain, donc différent, donc à éviter; pas aussi confortable que leur jolie Suisse, donc sans intérêt, etc. Ce blog ayant été écrit dans le but de changer ces clichés, j’espère au moins que vous, mon lecteur, vous avez pu découvrir et apprécier au moins autant que moi ce pays fabuleux, autant riche en trésors et en secret qu’est la Russie. Cependant les mentalités sont encore loin de changer, c’est pourquoi ce blog restera en ligne encore, et j’espère que les articles qu’il contient en interpelleront quelque uns.

Avant de vous quitter pour de nouvelles aventures (je n’ai finalement que 22 ans), je voulais quand même vous résumer Tomsk au printemps par une série d’articles, que vous trouverez ici

Un Suisse à Tomsk, fin : Quelques fêtes

Un Suisse à Tomsk, fin : Tomsk au printemps

Un Suisse à Tomsk, fin de la fin

A bientôt,
Alexandre Mérillat, un Suisse qui a vécu à Tomsk

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :